Les fleurs passagères

Les fleurs passagères
par Émilie Bernard

5 février au 21 mai 2023

Œuvre « Deuxième Jardin » Émilie Bernard (2022), Photographie Marie-Claude Robert
Œuvre « Deuxième Jardin » Émilie Bernard (2022), Photographie Marie-Claude Robert.
Œuvre « Deuxième Jardin » Émilie Bernard (2022), Photographie Stéphane Bourgois. 
Œuvre « Deuxième Jardin » Émilie Bernard (2022), Photographie Stéphane Bourgois. 

L’exposition Les fleurs passagères découle de fragments de recherches effectuées lors de résidences de création en Islande, à Banff et à Bordeaux. Le projet présente, dans une surabondance de formes et de couleurs, des plantes et fleurs sauvages découvertes au fil de promenades dans la lande islandaise, dans les Rocheuses et dans des parcs bordelais.

« Les fleurs passagères est définitivement un projet évoquant la joie et la fraîcheur et dans lequel la nature se révèle comme quelque chose de profondément essentiel. » – Émilie Bernard

Ces plantes et ces fleurs adoptées ont été, dans un premier temps, dessinées sous différents angles, à différentes échelles et dans différentes compositions. Ces dessins ont ensuite été utilisés dans un long travail d’exploration en sérigraphie, teinté d’une grande spontanéité. L’utilisation de cette technique, qui permet d’ailleurs cet effet d’accumulation tant recherché, représente une nouvelle incursion dans la pratique de l’artiste. Dans chaque œuvre déployée, les végétaux s’empilent et se juxtaposent, créant des jeux de transparence et jouant avec une palette bien définie de cinq couleurs.

À ces œuvres sur papier se lient des plantes de bois géantes et improbables, plantes de papier finement taillées, dessins de graphite, objets de céramique et petites maisons découpées pour de délicats spécimens. L’artiste a eu accès à la réserve d’artefacts du Musée pour le travail d’élaboration de son exposition. 

Portrait d'Émilie Bernard réalisé par La fabrique culturelle.
Émilie Bernard, en immersion chez Adélard (résidence d’artistes, 2020).
Au cœur du travail de recherche et de création de l’artiste. Une production de La Fabrique culturelle. 

Le vernissage de l’exposition Les fleurs passagères aura lieu le vendredi 10 février, de 18 h à 20 h, au MAQ.
L’artiste sera sur place pour présenter ses œuvres et rencontrer le public lors de cette soirée animée !

À propos d’Émilie Bernard

Native de Carleton-sur-Mer en Gaspésie, Émilie Bernard, après avoir habité près de 20 ans à Québec, vit et travaille depuis peu à Cap-Chat. Son travail a été présenté dans différents centres d’artistes, musées et centres d’exposition au Québec, en Finlande, en Islande et en France. Depuis plusieurs années, elle réalise régulièrement des résidences de création. Elle a notamment fait de la recherche lors de séjours dans diverses régions du Québec; dans des villages au Vermont et en Finlande; dans des montagnes en Islande; dans des villes en Arménie et en France et dans les Rocheuses en Alberta. C’est d’ailleurs ces résidences qui l’ont amenée à privilégier le dessin et à s’intéresser à la nature et au paysage comme sujets de recherche. Jusqu’à présent, elle a été appuyée à de multiples reprises par le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil des arts du Canada et Première Ovation, un programme de soutien aux artistes de la relève de la Ville de Québec.

Pour en savoir plus sur Émilie Bernard : https://emilie-bernard.com/home.html

Nous joindre

95, avenue Port-Royal, Bonaventure (QC), GOC 1E0

418 534-4000

Sans frais 1 833 920-3900

Infolettre

NE MANQUEZ RIEN !
Inscrivez-vous à notre liste de diffusion dès maintenant.

horaire

MARDI AU VENDREDI

9 h à 12 h et 13 h à 16 h

DIMANCHE

13 h à 16 h

Facebook